Nicolas Martinasso: une des étoiles montantes du district de Provence.

Nicolas Martinasso: une des étoiles montantes du district de Provence.

A tout juste 22 ans Nicolas est déjà, éducateur en U13, jeune arbitre et référent du district pour les plateaux. L’avenir lui appartient. Il ne doit sa réussite qu’à son travail acharné.

Nicolas coulait des jours paisibles à Roquefort la Bédoule (il y a pire), le football, les études, une vie bien tranquille chez papa et maman. Jusqu’au jour ou il découvre par l’intermédiaire de son entraîneur, Adrien Combarel, comment encadrer une équipe de football. C’est le coup de foudre, Nicolas est piqué par le virus du football bien plus répandu dans le monde que tous les autres virus réunis. Il a 17 ans sa vie va basculer.
Adrien Combarel lui explique comment s’y prendre avec des petits qui bien souvent n’ont jamais joué au football. Avec son mentor ils ont en charge une équipe de poussins pré-excellence, mais à la fin de la saison Adrien quitte le club. La présidente de l’époque, Colette Tournerie, lui demande alors d’être le seul éducateur de l’équipe de Poussins du club.
L’année fut difficile, il a fallu apprendre les règlements du district, gérer les conflits internes, les obligations envers le club, les enfants et les parents, ce n’est pas évident pour un gamin de 18 ans. Mais l’équipe termine à une honorable 5e place.

Ses premières victoires

A l’été 2012 Nicolas est en contact avec les moniteurs du centre aéré du village. Il repère quelques petits et crée sa propre équipe qu’il engage dans la catégorie U11, niveau 3.

Les petits de Nico termineront l’année invaincus, remportent un tournoi nocturne, une première dans l’histoire du club. Nico éprouve alors une grande fierté.

Ses succès attisent l’attention des clubs voisins, en particulier celui de Carnoux où Nico est licencié. Jean-Claude Lesserteur, le président de Carnoux qui le connaît bien, et Fabrice Coulomb, le directeur technique du club font le forcing pendant un an pour obtenir ses services. En juillet 2014 Nico vient d’obtenir un brevet professionnel de la jeunesse et de l’éducation populaire et du sport. C’est l ancien Brevet d’État qui permet d être un éducateur sportif polyvalent. Il a vraiment envie de voir autre chose, il quitte la Bédoule pour se tester à un niveau supérieur, à Carnoux un des rares clubs labellisés de la région.

Un travailleur acharné

D’entrée on lui confie la responsabilité de la catégorie U11 (trois équipes) et bien sûr il va diriger l’équipe une. Il a les pleins pouvoirs pour la répartition des jeunes et va connaître un certain succès. Nicolas obtient de bons résultats en Niveau 1, elle est admise pour terminer la saison en critérium. C’est encore une première pour le jeune club de Carnoux. Nico en profite pour commencer sa formation avec le CFF1, il savoure cette saison tellement bien réussie.
La saison suivante sera plus difficile au point de vue des résultats mais énormément riche en enseignements. L’équipe U13 pré-excellence avait terminé l’exercice précédent à une peu glorieuse dernière place, le club pense à la confier à Nico. Il connaît déjà une grande partie des petits qu’il avait en U11 la saison dernière.
Si le résultat final fut peu réjouissant au niveau comptable, l’équipe ayant enchaîné le bon et le moins bon, mais c’est durant cette saison difficile que Nico va vraiment améliorer son coaching et sa façon de faire avec les jeunes. Il organise plus de sorties, plus d’activités tous ensemble, l’équipe vit très bien et une vraie cohésion se dégage. En même temps Nico entre en formation du CFF2 et aussi la formation d’arbitre. Le garçon sait ce qu’il veut et ne perd pas son temps.
Au cours de l’été 2016 il passe les tests d’entrée en formation BMF, diplôme obligatoire pour entraîner les jeunes de ligue et même les seniors jusqu’à la PHA. (Voir les explications plus bas).

Et arbitre en plus

Nicolas a commencé à arbitrer les rencontres de football à 8 depuis le début de la saison, il se plait à expliquer aux joueurs la difficulté et l’importance de ce rôle d’arbitre.
Il a compris que s’il voulait y arriver il devait travailler plus. Alors il aide le district de Provence dans le déroulement des plateau débutants, grâce a Julien Lecoeur. Julien est employé par le district pour ces opérations mais pas que, il est aussi licencié au club de Carnoux ou il évolue sous les ordres de Bruno Lacoste en DHR. Nicolas concrétise sa première action en tant que référent du district sur le plateau de Carnoux fin décembre.
Actuellement Nicolas a passé le CFF3, il possède les 4 formations CFF ainsi que celle sur l’arbitrage sans les avoir certifiées. Le 3 et 4 janvier il retourne passer le module santé. Il ne lui manquera plus que le sécurité pour pouvoir prétendre à toutes les certifications
Ce boulimique du travail cumule les fonctions, il a en charge l’équipe une des U13, un groupe solide où les joueurs se connaissent bien depuis cinq ans, la cohésion est excellente et les résultats suivent. A la mi-saison, en neuf matches officiels son équipe en a gagné 8 et fait un match nul. Où s’arrêteront-ils?
Et jusqu’où ira Nicolas à la passion débordante pour son sport?

Nicolas digest
Nom : Martinasso
Prénom : Nicolas
Né le : 3 mai 1994 à Aubagne
Situation familiale : Célibataire.
Profession : Éducateur physique à la Mairie de La Bédoule et éducateur sportif à Carnoux.

BMF, CFF, décryptage
Le BMF, brevet de moniteur de Football, permet à son détenteur d’entraîner une équipe jusqu’au niveau de la PHA pour les seniors et toutes les équipes de Ligue pour les jeunes. L’obligation de diplôme va s’étendre progressivement à toutes les catégories ainsi qu’à tous les niveaux, mais en réalité il faut avoir certifié le CFF qui concerne la catégorie entraînée par l’éducateur. Par exemple, si vous entraînez des U15, vous devez avoir certifié le CFF2 pour pouvoir prendre l’équipe en charge. Pour les U17 ou U19, le CFF3 etc…
C’est dire son importance.
Pour obtenir ce fameux diplôme il faut réussir plusieurs examens, appelés tantôt CFF lorsqu’on les passe un par un, tantôt UC s’ils sont intégrés dans le BMF.
Les CFF (ou UC) sont au nombre de cinq.
Une fois obtenu, Le CFF1 permet d’entraîner jusqu’à la catégorie U11.
Le CFF2 jusqu’aux U15.
Le CFF3 jusqu’aux seniors.
Le CFF4 est dédié au projet associatif, sportif ou éducatif qui va permettre de développer et de structurer le club sur l’un de ces axes. C’est en principe le travail du directeur sportif du club.

Viennent ensuite deux modules importants qui doivent être impérativement validés pour obtenir le BMF, le premier sur la santé et la sécurité.
Le second l’arbitrage. Vous devez être capable de prendre le sifflet en cas de besoin dans des matchs de football a 8 comme a 11 et de transmettre les lois et comportements a adopter.
Chaque CFF apprend à utiliser les nouvelles méthodes d’entraînement avec des procédés biens précis.
Pour valider le BMF il faut passer les 4 formations CFF + formation arbitre + formation sécurité + formation santé et toutes les certifier (les faire valider).
Dernière précision, pour passer tous ces diplômes il faut avoir 16 ans et être licencié à la FFF.

Des infos à faire passer ?

Contactez-nous

Cagnotte

Footamat.info ne fonctionne pas sans vous. Aidez-nous à relater de l'actualité du football amateur dans le sud en participant à notre cagnotte.

 

Participer à la cagnotte en ligne
Si vous souhaitez être partenaire et diffuser votre publicité ci-dessous, contactez-nous en cliquant ici

Publicité

Le calendrier de nos publications

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031